Comment fête-t-on le Nouvel An en Russie ?

Les Russes célèbrent le Nouvel An dans la nuit du 31 décembre au 1-er janvier.

Traditionnellement, il est d’usage de le célébrer en famille ou avec des proches. Les jeunes préfèrent les fêtes bruyantes dans les clubs.
À la veille du Nouvel An, sur la place principale de la ville on installe et on allume le sapin près duquel se déroulent les principaux événements des vacances d’hiver.

Conseil : Pour venir en Russie vous devez avoir un visa. Si vous venez à Saint-Pétersbourg vous pouvez opter pour un visa électronique sinon il vous faudra un visa classique.

Le sapin principal de la Russie est installé sur la Place de la Cathédrale au Kremlin. Naturel, il est sélectionné selon des normes strictes. Il doit avoir un tronc régulier, sans mousse, sans lichen et creux. L’envergure des branches en bas de ce bel arbre doit être d’au moins 9 mètres et sa taille d’au moins 30 mètres. Une équipe de designers travaille sur la décoration du sapin de Noël, qui met en oeuvre de nouvelles idées chaque année, de la gamme de couleurs jusqu’aux guirlandes LED.

Nouvel an Russe

Traditions et coutumes

Les maîtresses de maison invitent des amis et des proches à l’avance, elles préparent le menu et achètent des produits pour les plats de fête.

Quelques semaines avant les vacances, la télévision commence la projection de vieux films au sujet du Nouvel An aimés par la majeure partie des spectateurs : « La Nuit de carnaval », « L’Ironie du sort », « Les Magiciens, Les Filles ». Les gens sont heureux de regarder tous les ans ces films dont plusieurs répliques sont devenues une sorte de dictons.

Les Russes croient au présage : “On passe l’année qui vient de la même façon qu’on en fête l’arrivée !” À la veille de la fête les gens cherchent à achever toutes leurs affaires importantes, à rembourser leurs dettes, à pardonner toutes les affaires désagréables et de pardonner les offenses. Les gens achètent une tenue de fête à l’avance. On croit que celui qui met de nouveaux vêtements magnifiques pour la fête en aura pendant toute l’année.

Les habitants de la Russie honorent le patron de l’année qui figure au calendrier chinois (oriental). Ils essaient d’amadouer le maitre de l’année à venir : Ils préparent les décorations qui lui sont appropriées, mettent sur la table les plats qui devraient lui plaire (des bananes pour le Singe, des céréales pour le Coq, du fromage pour le Rat), ils offrent à leurs proches des souvenirs symboliques. Les Russes croient qu’un animal amical apportera de la chance et du bien-être à la maison.

La célébration du Nouvel An commence le soir du 31 décembre. Les maîtres de la maison et leurs invités se rassemblent autour d’une table luxueuse pour dire adieu à l’année qui passe et pour la remercier. À minuit, lorsque les coups du carillon retentissent, ils boivent du champagne, regardent à la télévision le discours du Président, se félicitent et font des voeux. Les gens les plus passionnés écrivent leur voeux sur un bout de papier avant de le brûler à minuit. Puis ils jettent la cendre dans un verre de champagne et boivent. Ils croient que ce rite assure l’accomplissement du voeu.

Histoire de la fête

Le Nouvel An est célébré en Russie depuis le 1-er janvier 1700, grâce au décret du tsar Pierre I-er le Grand. À l’époque des tsars, la fête dura pendant sept jours. Les familles nobles posèrent devant leurs maisons des conifères décorés, enflammèrent des tonneaux remplis de résine et lancèrent des pétards. Des coups de canons retentirent devant le Kremlin.
Les traditions modernes de la célébration du Nouvel An sont nées en URSS. Il est devenu une vraie fête de famille, avec ses éléments inhérents: la salade « Olivier », le carillon du Kremlin, le Père Noël et la Fille des Neiges. Depuis l’an 1948, le 1-er janvier est un jour férié. En 1993, le 2 janvier l’est devenu aussi. Depuis 2005, les Russes ont des vacances du Nouvel An du 1-er au 5 janvier. En 2013, il a été décidé de les prolonger jusqu’au 8 janvier.

Décors de Noël

Quelques semaines avant la fête, les Russes ornent les rues des villes, les vitrines des magasins et des centres commerciaux aussi que leurs maisons avec des guirlandes et des décors du Nouvel An. Dans chaque maison, un arbre de Noël est installé, décoré avec des boules et des guirlandes. Les figurines du Père Noël et de la Fille des Neiges prennent leur place au pied du sapin. Une des décorations les plus populaires sont des flocons de neige découpés dans du papier ou du papier d’aluminium. Ils sont collés sur les fenêtres des appartements, des maisons, des bureaux, des collèges et des écoles maternelles.

Depuis une dizaine d’années, le Russes ont adopté certaines traditions américaines et européennes. L’un d’elles consiste à décorer la porte d’entrée avec une couronne de Noël composée des branches de sapin.

Table de fête

La célébration du Nouvel An en Russie se distingue par une abondance de plats sur la table. Les maîtresses de maison passent toute la journée du 31 décembre dans la cuisine à préparer des régalades de fête. Les plats indispensables sont la salade « Olivier », le « Hareng en fourrure » et la gelée de viande. Les femmes russes cuisinent également des quiches de fromage blanc, des tartes, des desserts de toute sorte. Certaines familles ont la tradition de servir des beignets fourrés, sucrés ou salés, avec un bout de papier enveloppé dans du papier d’aluminium dedans. Sur ce papier, on écrit un souhait agréable pour l’année prochaine.

Il n’y a pas de table de Nouvel An sans mandarines. Leur odeur est une partie intégrante des vacances d’hiver.

La nuit du Nouvel An, les Russes prennent toutes sortes de boissons alcoolisées dont la plus populaire est le champagne. Quant aux enfants, les parents leur servent un substitut sans alcool de la boisson « adulte ». Outre le champagne, on met sur la table des vins, des cocktails, du cognac, de la vodka.

Cadeaux

En Russie, il y a la tradition d’offrir des cadeaux pour le Nouvel An à des amis, des parents et des collègues: il s’agit des cartes postales symboliques et de petits souvenirs mais aussi des bijoux et des gadgets coûteux.

Les enfants reçoivent des cadeaux du Père Noël et de son jolie aide, sa petite-fille qui s’appelle Snegurotchka (Fille des Neiges). Il arrive en attelage de trois chevaux et laisse sous le sapin des bonbons et des jouets aux enfants qui ont été sages pendant toute l’année. La ville natale de ce personnage est Veliki Oustioug où se trouve sa résidence officielle. Un bureau de poste se trouve au manoir du Père Noël, et les enfants de tous les coins du pays lui envoient des lettres.

Lieu du repos au Nouvel An en Russie

La Russie est un pays beau et immense où vous pouvez organiser des vacances pour tous les goûts.

La vitrine du Nouvel An russe est Veliki Oustioug. Cette ville du Nord est un lieu de repos pour toute la famille. Les enfants et leurs parents se retrouvent dans un conte de fées d’hiver rempli de magie et d’hospitalité russe. Vous y trouverez des distractions passionnantes, des foires et des spectacles. Vous pourrez envoyer à vos proches une carte postale avec l’autographe ou le sceau personnel du Père Noël depuis son bureau de poste.

L’hiver à Saint-Pétersbourg plait aux jeunes et aux amateurs de loisirs culturels. La ville accueille les visiteurs par son ambiance romantique dans l’entourage de ses palais anciens imprégnés d’histoire. Les foires du Nouvel An, les feux d’artifices, les spectacles de théâtres, les concerts, les patinoires et les toboggans enneigés sont un plaisir pour les amateurs de distractions.

Les amateurs des sports d’hiver seront heureux de se ressourcer aux stations de ski de Sotchi. Les sommets enneigés des montagnes du Caucase, le climat doux et l’air pur rendront les vacances inoubliables. Beaucoup de surprises agréables attendent les vacanciers: pistes de niveaux de complexité différents, téléskis mécaniques sécurisés, hôtels modernes.

Ceux qui adorent la couleur nationale et la nature intacte trouveront aussi des destinations qui leur conviennent. Les voyages en Carélie, à Krasnoschelie, à Kamtchatka, à la péninsule de Kola en hiver donnent l’occasion de toucher à des traditions locales, de faire un tour en attelage des rennes ou des chiens et de goûter des plats de la cuisine locale.